Entretien du site d’AchatsCanada

Le site web AchatsCanada sera hors service pour un entretien planifié aux heures indiquées ci-dessous. Nous nous excusons pour tout inconvénient.   

  • le vendredi, 24 mai de 19h00 à 23h00 (heure de l’Est) 

  • le dimanche, 26 mai de 19h45 à 21h45 (heure de l’Est) 

Technologie de détection in situ pour la surveillance des microplastiques en milieu marin

Numéro de sollicitation EN578-20ISC3/43

Date de publication

Date et heure de clôture 2020/05/26 14:00 HAE

Date de la dernière modification


    Description

    ** NOUVEAU - 8 mai 2020

    Une nouvelle pièce jointe a été ajoutée. Veuillez lire le document puisqu'il fournit des informations importantes relatives à la soumission de votre proposition.

    ********************************

    5 mai, 2020

    • La date de fermeture de ce défi a été prolongée au 26 mai, 2020 à 14:00 HAE.

    ****************************************************

    14 avril 2020 

    En raison des problèmes liés à COVID19, nous avons décidé de prolonger la date de clôture de l'appel d'offres jusqu'au 12 mai 2020.

    Le présent avis du défi est publié en vertu de l’appel de propositions (003) du programme Solutions innovatrices Canada (SIC) (EN578-20ISC3). Pour obtenir des renseignements généraux sur le SIC, les soumissionnaires peuvent visiter le site Web du SIC à cet effet.

    Veuillez consulter les documents de l’appel de propositions qui contiennent le processus de soumission d’une proposition.

    Étapes à suivre :

    Étape 1 : lisez ce défi

    Étape 2 : lisez l’appel de propositions

    Étape 3 : proposez votre solution ici

    Titre du défi : Technologie de détection in situ pour la surveillance des microplastiques en milieu marin

    PROMOTEUR DU DÉFI : Conseil national de recherches du Canada (CNRC)

    Mécanisme de financement : Contrat

    VALEUR MAXIMALE DU MARCHÉ

    Ce défi peut entraîner la création de plusieurs contrats.

    Le financement maximal disponible pour tout contrat résultant de la phase 1 de ce défi est de 150 000,00 $ CAD, excluant les taxes applicables, les frais de livraison, de déplacements, ainsi que les frais de subsistance, s'il y a lieu, pour une période pouvant aller jusqu'à 6 mois (à l'exclusion de la soumission du rapport final.)

    Nombre estimé de contrats de la phase 1: 2

    Le financement maximal disponible pour tout contrat résultant de la phase 2 de ce défi est de 1 000 000,00 $ CAD excluant les taxes applicables, les frais de livraison, de déplacements, ainsi que les frais de subsistance, s'il y a lieu, pour une période pouvant aller jusqu'à 24 mois (à l'exclusion de la soumission du rapport final). Seules les entreprises admissibles qui ont effectué avec succès la phase 1 seront prises en compte pour la phase 2.

    Nombre estimé de contrats de la phase 2: 1

    Le fait de divulguer l’estimation du financement disponible n’engage aucunement le Canada à payer cette somme. Les décisions finales sur le nombre de bourses des phases 1 et 2 seront prises par le Canada en fonction de facteurs tels que les résultats de l'évaluation, les priorités ministérielles et la disponibilité des fonds.

    DÉPLACEMENTS : À la phase 1, on s’attend à ce que deux réunions exigent du soumissionnaire retenu ou des soumissionnaires retenus les déplacements suivants :

    Réunion de lancement

    Ottawa (Ontario)

    Réunion d’examen final

    Ottawa (Ontario)

    Toutes les autres communications se feront par téléphone, par vidéoconférence ou par WebEx.

    Résumé

    Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) est à la recherche d’une technologie de détection novatrice qui permettra l’identification et la quantification des microplastiques présents dans l’eau in situ (dans le milieu même). Cette technologie débouchera sur de nouvelles techniques pour surveiller la pollution par les microplastiques des eaux canadiennes.

    Énoncé

    Le terme « microplastiques » désigne les particules de plastique de moins de 5 mm. Ces particules représentent une part importante de la masse des débris plastiques qui encombrent les voies navigables. Leur détection et leur surveillance dans les océans et les voies navigables représentent une entreprise ardue et onéreuse qui exige habituellement le prélèvement d’échantillons puis leur analyse en laboratoire. Des méthodes d’échantillonnage in situ permettraient d’établir la distribution des microplastiques dans les eaux canadiennes, mais leur utilité demeure restreinte en raison des contraintes d’ordre pratique associées à la couverture temporelle et spatiale et à la résolution des observations. Les techniques d’essai n’ont pas encore été normalisées et ont des limites elles aussi. Le CNRC souhaite trouver une technologie novatrice pour jauger les paramètres et établir la distribution des microparticules de plastique dans les eaux libres (eaux côtières, estuaires, lacs, cours d’eau). Cette technologie devra pouvoir être déployée pour permettre la surveillance et la détection des microplastiques sur une échelle allant de quelques dizaines de mètres (cours d’eau) à des centaines de kilomètres (océan).

    Les résultats de ce défi aideront le CNRC à atteindre ses objectifs de recherche stratégique concernant le développement des techniques de surveillance de pointe qui aboutiront à une meilleure gestion de la qualité de l’eau ainsi qu’à un moins grand impact environnemental des plastiques sur les voies navigables.

    Résultats essentiels

    La solution proposée doit :

    1. Différencier les plastiques d’autres polymères ou particules organiques et inorganiques
    2. Établir la concentration de plastique dans la colonne d’eau
    3. Faciliter simultanément la quantification et la géolocalisation
    4. Détecter les microplastiques dans l’eau froide, y compris celle recouverte de glace
    5. Déceler les microplastiques dans l’eau jusqu’à une température de 30 °C (86 °F) 
    6. Fonctionner avec une batterie interne (intégrée) et externe
    7. Être dotée d’un logiciel extensible qui suivra les données en temps réel et les traitera après collecte
    8. Fonctionner dans de l’eau dont le degré de salinité peut atteindre jusqu’à 40 ppm
    9. Transférer aisément les données (par télécommunication ou Bluetooth, par exemple)

    Autres résultats

    La solution envisagée devrait pouvoir :

    1. Préciser la taille, la distribution et la densité des microparticules de plastique
    2. Identifier et caractériser d’autres particules organiques et inorganiques
    3. Résister à l’encrassement biologique et fonctionner malgré lui

    Contexte

    On estime que huit millions de tonnes de déchets plastiques se dévident annuellement dans les océans à partir des terres, avec les conséquences qu’on imagine pour la faune et son habitat. Ces déchets introduisent aussi des contaminants dans la chaîne alimentaire. Le plastique pénètre dans l’environnement d’abord sous forme de macroplastique avant de se transformer en microplastique, c’est-à-dire les fibres se séparant des matériaux synthétiques ou des microparticules (microbilles). Les microplastiques menacent sérieusement les écosystèmes, la santé humaine et les ressources marines, dont dépend l’industrie océanique, laquelle injecte 15 milliards de dollars dans le PIB canadien.

    Les méthodes actuellement utilisées pour détecter et quantifier les microparticules de plastique dans l’environnement supposent le prélèvement d’échantillons qui seront analysés en laboratoire. Pour cette raison, les relevés sur le terrain sont laborieux, coûtent cher et manquent d’efficacité. La nécessité d’une analyse en laboratoire interdit une surveillance en temps réel de la distribution et des propriétés des microplastiques, ce qu’il faudrait pour qu’on prenne les bonnes décisions et gère et combatte efficacement les répercussions de la pollution par les microplastiques sur la santé humaine et les écosystèmes aquatiques. On a besoin de nouvelles méthodes pour détecter les microplastiques dans l’eau afin de faciliter la surveillance, les mesures d’atténuation et la restauration.

    Les administrations fédérales, provinciales et territoriales coopèrent avec le Conseil canadien des ministres de l’environnement (CCME) pour créer une approche générale à la lutte contre les déchets de plastique et leurs impacts, approche qui inclut le déploiement de technologies d’avant-garde. Le Canada a adopté la Charte sur les plastiques dans les océans, ratifiée en 2018 lors du sommet international de Charlevoix (Québec). Il s’est engagé à introduire des mesures pour apporter des solutions novatrices à la pollution océanique en collaborant à la recherche sur l’origine et le sort des plastiques, ainsi qu’à investir dans des initiatives de dépollution dont l’utilité pour l’environnement est avérée.

    Suivre la pollution du milieu aquatique par le plastique dans les eaux intérieures et marines et y remédier efficacement est un problème auquel nul pays n’échappe. Ce défi représente aussi l’occasion unique, pour le Canada, de devenir un chef de file dans le développement de nouvelles solutions technologiques qui amélioreront la gestion de la qualité de l’eau. En le relevant, on appuiera directement le gouvernement du Canada dans les efforts qu’il poursuit pour réduire et combattre les répercussions environnementales des plastiques dans les voies navigables.

    DEMANDES DE RENSEIGNEMENTS

    Toutes les demandes de renseignements doivent être présentées à TPSGC.SIC-ISC.PWGSC@tpsgc-pwgsc.gc.ca au moins dix jours civils avant la date de clôture. Pour ce qui est des demandes de renseignements reçues après ce délai, il est possible qu'on ne puisse pas y répondre.

    Durée du contrat

    Voir la description ci-dessus pour voir tous les détails.

    Accords commerciaux

    • Aucun accord commercial n'est applicable à ce processus de sollicitation

    Former un partenariat avec une autre entreprise

    La fonctionnalité permettant d'ajouter le nom de votre entreprise à la liste des entreprises intéressées est temporairement indisponible.

    Cette liste ne remplace pas et n'affecte pas les procédures de l'appel d'offres pour ce processus d'achat. Les entreprises doivent tout de même répondre aux demandes de soumissions et concurrencer en fonction des critères établis. Pour plus d'informations, veuillez lire les conditions d'utilisation.

    Coordonnées

    Organisation contractante

    Organisation
    Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
    Adresse
    11, rue Laurier, Phase III, Place du Portage
    Gatineau, Québec, K1A 0S5
    Canada
    Autorité contractante
    Group, Pspc
    Adresse courriel
    TPSGC.SIC-ISC.PWGSC@tpsgc-pwgsc.gc.ca
    Adresse
    10 Rue Wellington
    Gatineau, QC, K1A 0S5
    CA

    Organisation(s) d'achat

    Organisation
    Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
    Adresse
    11, rue Laurier, Phase III, Place du Portage
    Gatineau, Québec, K1A 0S5
    Canada
    Détails de l'offre

    Tous les détails concernant cette occasion de marché sont disponibles dans les documents ci-dessous. Cliquez sur le nom du document pour télécharger le fichier. Communiquez avec l'agent(e) de négociation des contrats si vous avez des questions concernant ces documents.

    Documents d'appel d'offres
    Titre du document Numéro de la modification Langue Téléchargements unique Date de l’ajout
    Français
    19
    Anglais
    19
    Français
    10
    Anglais
    23
    Français
    14
    Anglais
    14
    Français
    35
    Anglais
    35

    Consultez la page « Pour commencer » pour obtenir plus d’information sur la façon de soumissionner, et autres sujets.

    Admissibilité et conditions d’utilisation

    Les occasions de marché du gouvernement du Canada, ainsi que les avis d’attribution, les documents de sollicitations et autres documents sont disponibles sans frais sur AchatsCanada, sans devoir s’inscrire.

    Les informations peuvent être disponibles sur une autre source avant d'être disponibles sur AchatsCanada. Vous avez peut-être reçu ces informations via un distributeur tiers. Le gouvernement du Canada n'est pas responsable des avis d'appel d'offres ou des documents et pièces jointes qui ne sont pas accédés directement à partir d’AchatsCanada.canada.ca.

    Les appel d'offres ou avis d'attribution du gouvernement du Canada sont titulaire d’une licence du gouvernement ouvert - Canada qui régit son utilisation. Les documents de sollicitation et / ou les pièces jointes à l'appel d'offres sont protégés par le droit d'auteur. Veuillez consulter les conditions d’utilisation pour obtenir plus d'information.

    Détails

    Soutien aux petites et moyennes entreprises

    Si vous avez des questions concernant cette occasion de marché, veuillez communiquer avec l'agent de négociation des contrats, dont les coordonnées se trouvent sous l'onglet Coordonnées.

    Consultez notre page de soutien si vous avez besoin d'aide ou si vous avez des questions sur le processus d'approvisionnement du gouvernement, y compris sur la façon de soumissionner ou de s'inscrire dans SAP Ariba. Vous pouvez également contacter Soutien en approvisionnement Canada, qui dispose de bureaux à travers le Canada.

    Date de modification: